Visite du patrouilleur espagnol ATALAYA pour les élèves de 6ème.

Vendredi après-midi, une classe de 6ème a eu le privilège de pouvoir visiter le patrouilleur espagnol ATALAYA, en escale au port de Port Gentil.

Dans le cadre de leur initiation à l’espagnol, ils ont pu mettre en pratique leurs premiers mots, notamment les formules de salutation et de politesse.

Après avoir rencontré l’équipage, les élèves ont pu poser toutes leurs questions en français et grâce à l’aide de leur professeur de français Mme Truchet et du professeur d’espagnol Mme Ortiz la traduction a pu être faite.

L’Atalaya est un patrouilleur de haute mer doté d’une hélisurface de l’armada espagnole. Il est arrivé dans la marine en 1990. Sa vitesse maximum est de 21 noeuds et il mesure 70m de long. Il est basé en Galice et alterne ses missions entre l’étranger et l’Espagne.

L’équipage actuel est en mission pour 4 mois pour faire le tour du golf de Guinée: 11 pays au total (Angola, Mauritanie, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gabon, Nigeria, Cameroun, Sao Tome…), il est composé de 60 personnes dont 4 femmes (une infirmière, un médecin, une mécanicienne et une au poste de pilotage).

Ils ont également appris que les missions d’un patrouilleur sont variées: l’équipage doit assurer différentes missions de souveraineté: police des pêches et de la navigation, la surveillance et la lutte anti-pollution, la répression de la piraterie (leur dernière arrestation de pirates était au Nigeria, ils avaient attaqué un bateau de marchandise), de la contrebande et des trafics illicites, la régulation de l’immigration, la recherche et le sauvetage en mer, ainsi que la lutte contre les activités armées de faible intensité telles que la guérilla maritime ou le terrorisme.

Les élèves ont beaucoup questionné l’équipage sur leur rythme de vie à bord: rondes de 4 heures et une nuit de 7 heures tous les 4 jours. Une infirmerie est à bord, un médecin également et un système de télémédecine avec un médecin madrilène à distance en cas d’opération. Le plus difficile pour eux est la communication avec leur famille, seulement une fois tous les trois jours. C’est donc un métier pour lequel il faut être passionné et que l’on peut exercer de 17 ans à 70 ans!

L’équipage a mis en avant le fait qu’ils avaient l’opportunité de découvrir la gastronomie de chaque pays et que celle du Gabon était particulièrement bonne!

Après avoir visité la cabine de pilotage, les élèves ont rencontré les responsables sécurité très armés et ils ont pu repartir chacun avec un souvenir, une belle affiche de l’ATALAYA.

Un grand merci à tout l’équipage de l’ATALAYA pour leur disponibilité, leur gentillesse, leur professionnalisme et leur accueil chaleureux ainsi qu’à l’ambassade d’Espagne de Libreville sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour.

Follow by Email
Facebook
Twitter
Instagram
Ce contenu a été publié dans News par MB. Mettez-le en favori avec son permalien.