Coup de Théâtre à Libreville !

      Mercredi 10 avril a commencé le voyage d’échange de nos élèves d’option théâtre de 1ère et Tle du lycée avec ceux de Libreville et leur participation au festival « Coup de théâtre » de l’Institut Français du Gabon.

Rendez-vous à 7h15 au port de Port-Gentil : après la traversée sans encombres  et l’installation à l’hôtel Akewa, nos élèves ont été chaleureusement accueillis par leurs camarades du Lycée Blaise Pascal de Libreville ainsi que par l’équipe pédagogique : monsieur Griffe, proviseur adjoint du lycée Blaise Pascal de Libreville (LBP), madame Julienne Pendje professeur et coordonnatrice de l’option théâtre du lycée, Marion Vanseveren professeur et Michel Ndaot dramaturge, acteur, metteur en scène, partenaire culturel du lycée : les élèves ont fait connaissance en plénière puis ont été répartis dans différents ateliers pour un petit travail sur l’improvisation théâtrale.

Ils se sont rendus ensuite, avec certains de leurs camarades du LBP, à l’Institut Français du Gabon, pour participer à un café Philo animé par Olivier

Garat professeur de philosophie au LBP et Isabelle Truchet professeur de lettres-philosophie à LVHPOG et débattre sur la question suivante : la représentation théâtrale trahit-elle la réalité ? C’est avec passion et force arguments que nos apprentis acteurs ont défendu le deuxième sens du mot trahir, celui qui permet de découvrir et révéler !

Après un dîner léger à la cafétéria de l’Institut, ils ont assisté à la représentation de l’œuvre de Victor Hugo « Le dernier jour d’un condamné » par la Compagnie Bacchus, sur la scène de l’Institut, où la performance de l’acteur Alain Leclerc associée à un magnifique jeu de lumière a mis en valeur la beauté poignante du texte de Victor Hugo.

Jeudi 11 avril après une séance de travail d’analyse sur le spectacle vu la veille, les élèves se sont rendus à l’Institut et ont pu échanger et poser des questions avec Maria Vendola et Jean Pétremont de la Compagnie Bacchus, questions sur la pièce vue la veille et analysée le matin même. Du choix de la mise en scène, à la condition sociale et la peine de mort au XIXº, en passant par le travail de comédien de nos jours : les questions ne manquaient pas !

Ensuite un atelier de travail théâtral les attendait, animé par Maria : travail sur l’espace, sur le regard, sur l’écoute et la concentration ponctué de moments intenses et de fous-rires. Puis visite rapide de la médiathèque et de la régie lumière, et contemplation de la répétition de l’Ecole Nationale d’Art Dramatique gabonaise sur une de leur création avec un très beau travail de chœur.

Dans l’après-midi toujours à l’Institut, ils ont assisté à une partie de la répétition de la Compagnie des Renaissants sur  la pièce de Beckett « En attendant Godot » , puis deux ateliers ont été animés : l’atelier d’écriture avec Michel Ndaot dramaturge et intervenant au lycée, et le théâtre d’ombres avec Julienne Pendje.

En soirée, ils ont pu assister à la représentation des deux pièces citées précédemment. La mise en scène de « En attendant Godot » adaptée à la manière gabonaise et jouée par deux superbes actrices, a fortement ému les élèves.

Pour la dernière journée, vendredi 12 avril : au programme. Le matin à l’hôtel Akewa, comme la veille, séance de travail sur la pièce vue le matin, puis spectacle mis en scène par Stevie Moussighou de la pièce de Vincent de Paul Nyonda « Emergence d’une nouvelle société » suivi d’un échange avec la troupe. En après-midi aura lieu une dernière séance de travail d’analyse sur la pièce vue le matin. Les 1º vont achever leur séjour et rentrer à Port-Gentil en fin d’après-midi, pendant que les Terminales vont travailler avec leurs camarades de Libreville à la découverte des pièces à lire pour le prix Sony Labou Tansi , puis le soir ils termineront par un dernier spectacle, celui de la Compagnie Bacchus « Proudhon modèle Courbet » création de Jean Pétremont et par un dîner festif avec leurs camarades de Libreville.

Compte-tenu des événements qui ont amené les lycées à fermer et à réorganiser une grande partie de notre programmation, nous tenons à remercier du fond du cœur toute l’équipe de l’Institut Français qui nous a généreusement ouvert ses portes et permis de réaliser notre voyage dans les meilleures conditions possibles. Nous tenons à remercier également le Lycée Français Blaise Pascal très présent dans cet échange, en particulier Monsieur Griffe le proviseur adjoint, et toute l’équipe enseignante de théâtre, spécifiquement Julienne Pendje et Michel Ndaot. Enfin nous remercions également notre hôtel d’accueil, l’hôtel Akewa pour avoir mis à notre disposition leurs deux bus-navettes, nous facilitant ainsi tous nos déplacements.

Non seulement nos élèves ont été immergés dans trois journées pleines de culture et de spectacles, mais en plus ils se sont fait de nouveaux amis à Libreville. Vive le théâtre !

Isabelle Truchet, professeur de Lettres à LVHPOG et Sama Idoudou, intervenante en art dramatique à LVHPOG.

Follow by Email
Facebook
Twitter
Instagram